Découvrir le concept de symétrie avec des monstres


Notice: Undefined variable: post_id in /home/cabaneai/www/wp-content/plugins/cabaneaidees-plugin/cabaneaidees-plugin.php on line 378

Notice: Undefined variable: post_id in /home/cabaneai/www/wp-content/plugins/cabaneaidees-plugin/cabaneaidees-plugin.php on line 378

monstre-symetrie-collageSavez-vous que notre visage n’est pas symétrique et que si il l’était, il manquerait de charme ! Avez-vous déjà observé des montages Photoshop où justement les visages sont totalement symétriques? Cela fait toujours bizarre ! En tout cas, cela ne nous a pas empêché de nous amuser à fabriquer des monstres symétriques pour apprendre le concept de symétrie. Du découpage, du collage, pas beaucoup de matériel nécessaire pour une activité simple qui en plus permet de parler de symétrie et de leur faire comprendre ce concept en mettant la main à la pâte.

Matériel nécessaire pour apprendre le concept de symétrie avec des monstres symétriques

Vous aurez besoin de papier coloré (des chutes, c’est suffisant), d’une feuille de papier blanc (ou noir), éventuellement un crayon à papier, une paire de ciseaux et de la colle.

1. Découper un monstre symétrique

monstre-symetrie-collage-1

L’enfant plie en deux (plutôt dans le sens de la longueur) une première feuille de papier de la couleur qui lui plait. Il vaut mieux plier dans le sens de la longueur pour obtenir un monstre (cela peut aussi être un extra-terrestre!) plus grand et plus haut. Mais si le papier est plié dans l’autre sens, ce n’est pas grave non plus !
L’enfant dessine ensuite une sorte de demi bonhomme, en tout cas quelque chose qui ressemble à une demi-têtes, un demi-corps avec une jambe, un bras… avec un crayon à papier. En fonction de l’âge de l’enfant, il faudra peut être l’aider ou alors lui expliquer ce qu’est la moitié d’un corps et le lui montrer.
Il découpe la forme et ouvre le papier en deux : oh surprise, il obtient un drôle de monstre 😉
On peut aussi découper une forme sans la dessiner, au hasard, pour une totale surprise.

Maintenant, il est temps de décorer ce monstre.

2. Décorer le monstre en veillant à la symétrie

L’enfant colle le monstre sur une feuille de papier blanc (ou une autre couleur, au choix!) avec de la colle en bâton.

monstre-symetrie-collage-2

Rassemblez des chutes de papier coloré et laissez l’enfant découper dedans pour décorer le monstre : il lui faut des yeux, des cheveux, un chapeau… Nous lui avons fait des chaussures, un noeud pap’, des boutons sur le devant, une bouche, une ceinture.

On peut également rajouter des yeux mobiles en plastique, des paillettes, des bouts de papier aluminium, des bouts de laine… Le principal, c’est qu’à la fin, il soit symétrique ! L’enfant peut aussi tracer des motifs symétriques sur la feuille blanche, comme des étoiles, des gouttes de pluie, des cadeaux par terre, des fleurs…
Bien sûr, on n’est pas obligé de faire des monstres, on peut aussi adapter cette activité en dessinant des papillons qui sont un très bon exemple de symétrie dans la nature.

Achètez votre matériel sur :

A découvrir aussi

Discutons!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.