Comment tuer la créativité des enfants

art-elastiques
j’aurais pu râler quand mon fils a tournicoté les loom bands 😉 mais ce genre de créativité me réjouit !

Les enfants sont naturellement des artistes. Ils sont bien plus créatifs que les adultes, il n’y a qu’à voir les bêtises qu’ils sont capables d’inventer ! Mais quand ils grandissent, ils perdent de leur créativité. Cela vient-il de nous, les parents?

Il y a en effet plusieurs “bonnes” façons de tuer la créativité:

  • Donner des récompenses: des études scientifiques ont montré que les récompenses inhibent l’envie des enfants d’explorer et d’imaginer. Un enfant fera les efforts nécessaires pour obtenir la récompense mais n’en fera pas d’autres pour aller plus loin. Les petits cadeaux et les bons poins éliminent le plaisir intrinsèque des activités créatives. Et ce qui est important, c’est que les enfants soient motivés, pas qu’ils collectionnent les bons points, non?
  • Etre tout le temps à côté d’eux quand ils peignent ou font des activités créatives détruit leur créativité. Si on les observe tout le temps, et qu’on leur donne des avis, ils ne prennent plus de risques et n’apprennent plus grâce à l’expérience et aux erreurs qui font partie du processus d’apprentissage.


Une maison lego inventée par ma fille

  • Un choix limité: les enfants sont la plupart du temps dans un environnement qui leur apprend qu’il n’y a qu’une seule réponse. De nombreux jouets viennent avec des instructions et on peut y jouer que d’une seule façon. C’est ce que j’appelle les jouets non évolutifs et je les évite le plus possible (et d’ailleurs, j’éloigne le plus possible les notices des Lego que je mélange car je veux que mes enfants inventent leurs voitures, leurs maisons…). Alors qu’explorer est au centre de la pensée latérale. Les enfants créatifs se sentent libres de proposer des solutions alternatives et de suivre leur curiosité.
  • Trop d’activités : avec la multiplication des activités extra-scolaires, l’agenda des enfants est plein et archi plein. On veut tellement bien faire et les stimuler qu’on peut oublier qu’ils ont besoin de temps et même de s’ennuyer. Mes enfants ne sont jamais plus créatifs que pendant leur temps off, après le repas : quand ils n’ont plus fait la sieste, le temps de sieste s’est transformé en temps de repos et j’ai souvent retrouvé des beaux dessins ou des débuts de spectacles. L’ennui nourrit l’imagination et l’imagination nourrit les idées et la créativité. C’est pendant qu’on ne fait rien que les idées émergent dans notre tête.

art-elastiques
mon fils a redécoré son tricyle quand il était tout petit, on l’a gardé ainsi 5 ans 😉

La créativité s’épanouit quand les choses se font dans la joie. Ce qui est important c’est le plaisir, pas la perfection. Il ne faut pas penser à si c’est bien fait ou non mais donner aux enfants l’opportunité d’explorer pour faire des erreurs, de prendre des risques et de se sentir libre d’exprimer toutes leurs idées géniales

Et vous, comment aidez-vous vos enfants à être créatifs?

Vous aimez ? Partagez !
Si ce billet vous a plu, n'hésitez pas à la partager sur Facebook ou Pinterest !
Vous pouvez aussi suivre nos aventures sur Facebook, Instagram ou en vous abonnant à notre newsletter.
Identifiez @cabaneaidees sur les réseaux sociaux si vous essayez l'une de ces idées!
A bientôt!

Discutons!

Commentaires

Commentaires publiés sur Facebook

  1. Nathanaelle Ruf a écrit le 2 août 2014

    J adore. Et je viens de comprendre que je limite la créativité de ma fille.

  2. May Took a écrit le 2 août 2014

    J’aime j’aime j’aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.