Au sec!

L’objectif de cet atelier scientifique est d’étudier et de comparer la vitesse de séchage dans différentes conditions. Ainsi, les enfants découvriront que le vent peut influer sur la vitesse d’évaporation de l’eau !

Matériel nécessaire pour cette expérience

  • un ventilateur
  • 4 ou 5 torchons (tous de la même taille et de la même matière pour pouvoir comparer)
  • un séchoir
  • éventuellement un porte-serviette
  • de l’eau et un flacon pulvérisateur
  • du papier à petits carreaux
  • un stylo,
  • un minuteur

Préparation

Donnez aux enfants un tableau à remplir pour qu’ils y notent leurs prédictions et les résultats, ainsi que le flacon pulvérisateur. Ce tableau pourra comporter 4 colonnes : type de séchage (à plat, devant le ventilateur, sur un sèche-serviette (comme celui-ci : https://www.carrera.fr/categories/seche-serviette, au vent…), durée prédictive de séchage, durée réelle (et éventuellement le poids du torchon mouillé!)

Instructions :

1. Pour commencer cette expérience, demandez aux enfants de mouiller les torchons et d’essorer autant d’eau que possible.

2. Demandez ensuite aux enfants de placer les torchons humides à quatre ou cinq endroits différents pour tester la vitesse de séchage. Par exemple, vous pourrez utiliser ces endroits : devant un ventilateur, sur une surface plane, dans une boîte avec un couvercle, à l’extérieur sur l’herbe, au soleil, sur un étendoir à linge ou partout où les enfants se sentent enclins à tester. Il y a vraiment beaucoup de possibilités et je suis sûre que les enfants vont en trouver des loufoques.

3. Demandez aux enfants de faire des prédictions sur la serviette qui sèchera le plus rapidement et celle qui séchera le plus lentement, et laissez-leur du temps pour enregistrer leurs prédictions sur le tableau.

4. Toutes les dix minutes, les enfants doivent vérifier les torchons dans leurs différents emplacements et marquer sur leur tableau s’ils sont secs, presque secs ou encore humides.

5. Après 30 minutes, invitez les enfants à discuter de leurs découvertes et à déterminer quel emplacement a été le plus efficace pour sécher les chiffons.

Quelques questions à poser :

  • Qu’est-ce qui fait que certains torchons sèchent plus vite que d’autres ?
  • Comment pourrions-nous modifier les résultats ?
  • Que pouvons-nous apprendre des données ?
  • Que se passerait-il si nous faisions cette expérience avec un tissu différent (par exemple des serviettes en éponge) ?
  • Dans quels autres environnements pourrions-nous également tester cette expérience (effet des saisons, de l’humidité ambiante…) ?
  • Quels facteurs ont le plus impacté la vitesse de séchage ?

On peut ensuite refaire cette expérience avec le même type de chauffage et en faisant varier le poids de l’eau (en essorant plus ou moins). Et peut-être que cette expérience va leur faire se rendre compte qu’il faut ramasser les serviettes et les suspendre une fois le bain ou la douche finis !!!

Vous aimez ? Partagez !
Si ce billet vous a plu, n'hésitez pas à la partager sur Facebook ou Pinterest !
Vous pouvez aussi suivre nos aventures sur Facebook, Instagram ou en vous abonnant à notre newsletter.
Identifiez @cabaneaidees sur les réseaux sociaux si vous essayez l'une de ces idées!
A bientôt!

Discutons!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.