10 jeux de cartes supers pour les enfants

.jeux-cartesAvec mes enfants, on joue régulièrement aux cartes. Ils aiment beaucoup et il y a de nombreux jeux de cartes faciles. Au fil des ans, j’ai accumulé une petite collection de jeux de cartes et certains jeux reviennent régulièrement. Bien sûr, avec l’âge, les jeux de cartes que mes enfants préfèrent changent et gagnent en complexité. D’ailleurs j’ai fait évoluer certains jeux : la règle étant trop compliquée quand ils étaient petits, je l’avais modifiée en la simplifiant et maintenant qu’ils sont plus grands, on y joue avec la vraie règle.

J’aime beaucoup jouer aux cartes avec eux, c’est un bon moment à passer ensemble. Ce sont également souvent des moments passés en tête à tête avec un seul de mes enfants et même si ces moments sont courts, je les apprécie à leur pleine valeur car au final. Surtout les journées d’école, où il n’est pas garanti que je passe 10 minutes pleinement avec un seul de mes enfants, ce que je regrette ! Et jouer aux cartes est un bon moyen pour se consacrer à un enfant, au même titre que lire une histoire ensemble, faire un vrai câlin ou alors cuisiner ensemble.

Comme j’ai une bonne collection, je me suis dit que je pourrais partager avec vous nos préférés, ceux que je considère comme les meilleurs 😉

Par ailleurs, si vos enfants éprouvent des difficultés à tenir leurs cartes, fabriquez ensemble un porte-cartes!

Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières idées, les fiches à télécharger...!! Le module d'inscription est dans la colonne de droite!

5 jeux de cartes pour les enfants

jeu-uno

Uno.

jeu-dobble

Dobble est un jeu d’observation et de rapidité – chaque carte du jeu possède un seul symbole en commun avec une autre carte du jeu et il faut être le plus rapide à repérer un symbole commun à deux cartes. Il y a plusieurs façons de jouer avec les cartes et on peut facilement modifier les règles pour les adapter à l’âge des enfants (on peut y jouer à partir de 3 ans!)
Il y a même une version pour les enfants, avec des animaux à la place des dessins plus « adultes » de la version originale, qui sont plus faciles à reconnaître.

jeu-1000-bornes

1000 bornes – c’est un grand classique mais on l’apprécie à tout âge ! Les parties en équipes offrent plus d’interaction tandis que celles en solo permettent aux plus jeunes de 7 ans de travailler un peu des calculs simples des kilométrages ( 75+75 ; 75+25, he he !!) le but étant de ne pas dépasser les milles bornes !

jeu-halli-galli

Halli Galli – les règles sont simples, il faut préparer une salade de fruits se prépare. Mais pour la réussir et remporter des cartes, il faut bien calculer le nombre de fruits présents sur la table! Tour à tour, les joueurs retournent une carte de leur pile. Quand 5 fruits de la même sorte sont présents sur la table, il faut alors vite sonner pour récolter des cartes. Parfait  pour réviser, l’air de rien, le calcul mental à toute la famille.
Tout le monde aime y jouer!

jeun-nain-jaune

Le Nain Jaune – c’est un autre grand classique. C’est un super jeu pour apprendre à compter (les cartes et les jetons), appliquer les soustraction et le rendu de monnaie, travailler la concentration. Très complet, il permet de passer de bonnes soirées en famille autrement que devant la télévision.

En bonus, quelques règles de jeux de cartes faciles et classiques, parfaits pour les enfants

En effet, on ne peut pas oublier les jeux à jouer avec un jeu de cartes classiques, de 52 cartes. Par exemple :

La bataille

Les enfants peuvent y jouer dès qu’ils savent reconnaître les cartes. Le but du jeu est d’obtenir toutes les cartes du jeu.
Il faut distribuer toutes les cartes du jeu, une par une, en cachant les faces, à tous les joueurs.
Chaque joueur retourne en même temps la première carte de son paquet. Celui qui a posé la carte la plus forte (joker, as, roi… jusqu’au 2) remporte toutes les cartes (c’est à dire la sienne et celles de autres joueurs)
L’ordre des cartes, de la plus forte à la moins forte est : As, roi, reine, valet, dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux.

Si deux joueurs posent sur la table une carte de même valeur (par exemple deux dix), on dit qu’il y a bataille. Dans ce cas, chaque joueur pose une autre carte sur la première, mais face cachée, puis une seconde, retournée cette fois. Celui dont la carte retournée est la plus forte remporte toutes les cartes de l’autre en plus des siennes.

Le jeu se déroule ainsi de suite jusqu’à ce qu’un joueur remporte toutes les cartes.
La bataille est généralement le premier jeu de carte que découvrent les enfants. Au début, pour simplifier, on peut jouer seulement avec une partie des cartes ou alors utiliser un jeu spécial de bataille pour les plus petits.

La Bataille des additions

Le principe est le même que celui de la bataille mais on y joue avec seulement les cartes de 1 à 10.
On tire à chaque fois deux cartes et on effectue l’addition. C’est le joueur qui obtient le plus grand nombre qui remporte les cartes. Par exemple, si un joueur pose sur la table un 5 et un 10, il obtient par la somme des deux le chiffre 15. Si le joueur adversaire tire un 3 et un 8, il obtient une addition de 11 et perd donc ses cartes car son résultat est inférieur à 15.
Il faut savoir compter et faire des additions faciles.

« Kems »

Il faut au moins 4 joueurs (et sinon, il faut un nombre pair de joueurs). le but est d’être la première équipe de 2 personnes à rassembler quatre cartes de la même valeur et à crier « Kems ».
On forme des équipes de 2 personnes. Chaque équipe s’accorde sur un signe commun, comme tourner sa montre ou se frotter le nez. Les joueurs s’assoient autour de la table face à face ou en diagonale.
Un maître de jeu distribue quatre cartes à chaque joueur. Il pose également quatre autres cartes face visible, au milieu de la table.

La règle du Kems:

Quand il annonce « la chasse est ouverte », les participants peuvent commencer à échanger leurs cartes contre celles sur la table pour tenter d’avoir en main quatre cartes de la même valeur. Quand plus personne n’est intéressé par les cartes communes, le maître de jeu les remplace par quatre nouvelles cartes.
Dès qu’un joueur a sa famille, il fait discrètement le signe à son partenaire qui doit crier « kems » pour gagner la manche et marquer un point.
L’équipe gagnante est celle qui a le plus de points au bout d’un certain nombre de parties.

Si le partenaire a quatre cartes similaires, il peut dire « double kems » et l’équipe marque alors deux points. Si un joueur pense voir un adversaire faire son signe, il peut dire « contre kems ». S’il a raison, il marque un point et les autres changent de signe. Sinon, l’adversaire doit lui montrer deux cartes différentes et la partie se poursuit. À la troisième erreur d’un participant durant le jeu, l’équipe adverse marque un point.

Mistigri ou le Pouilleux

C’est le jeu préféré de ma fille qui au tout début pensait gagner quand elle gardait le mistigri 😉
On y joue à 3 ou plus et on commence par enlever du jeu le valet de trèfle (du coup, le mistigri ou le pouilleux et le valet de pique)
On distribue toutes les cartes aux joueurs, une par une, faces cachées. Puis tous les joueurs regardent leur jeu et enlèvent leurs paires de la même couleur (8 de trèfle et 8 de pique, roi de cœur et roi de carreau, etc).

Ensuite, le joueur qui a le moins de cartes en main commence et pioche une carte au hasard dans le jeu de son voisin de gauche. Si cette carte lui permet de constituer une paire, il s’en débarrasse.
Puis son voisin de gauche va à son tour piocher une carte du joueur à sa gauche.
Le jeu se poursuit ainsi de suite jusqu’à ce que la seule carte qui reste en jeu soit le valet de pique, ou mistigri. Le joueur ayant cette carte en main est le perdant.

« Speed »

On y joue à 2 joueurs. Le but est de se défaire de toutes ses cartes.
On distribue toutes les cartes, une par une, faces cachées, sans que les joueurs les regardent.
Les joueurs déposent quatre cartes de leur jeu, face visible, devant eux et une cinquième carte, face visible également, au milieu de la table.
Ils commencent le jeu en plaçant dès que possible leurs cartes sur les paquet centraux, en suite croissante ou décroissante, sans tenir compte de la couleur. Par exemple, si l’une des cartes du milieu est un as, les joueurs pourront mettre par-dessus soit un roi, soit un 2. Les joueurs piochent sans cesse dans leur paquet pour avoir toujours quatre cartes devant eux.

Lorsque aucun joueur ne peut ajouter de cartes au milieu, ils remettent chacun une carte par-dessus. Quand un joueur n’a plus que six cartes, il peut les prendre en main. Son adversaire devra alors ajouter lui-même les deux cartes du milieu s’il y a besoin.
Quand les deux cartes du milieu ont la même valeur, les joueurs doivent taper sur les paquets. Celui qui n’est pas assez rapide remporte alors les deux paquets de cartes, il les mélange et les ajoute à son jeu.
La partie se termine lorsqu’un joueur réussit à se défaire de toutes ses cartes.
On possède cette version colorée de Djeco, que l’on adore!

Solitaire ou réussite (ou encore patience)

On y joue seul !
Le but du jeu est de rassembler toutes les cartes en quatre suites de l’as au roi, pour chaque couleur.
On dispose les cartes en 7 colonnes allant de une à sept cartes (de gauche à droite). Puis on retourne la première carte de chaque paquet. Le reste des cartes constitue la pioche.
On déplace les cartes pour former des suites décroissantes en alternant rouge et noir. Par exemple, un six rouge pourra seulement être posé sur un sept noir.

Lorsque on découvre un as, on le pose à l’écart du jeu. Au cours de la partie, on ajoute par-dessus les cartes suivantes de la couleur de l’as afin de former quatre suites croissantes allant de l’as jusqu’au roi. On retourne à chaque fois, face visible, les cartes découvertes sur le dessus de chaque paquet. Un roi ou une suite commençant par un roi, peut être déplacé sur un espace libre.
On découvre les cartes de la pioche au fur et à mesure et on les place ensuite dans le jeu, si c’est utile. On réutilise la pioche sans la mélanger jusqu’à finir les quatre suites, ou jusqu’à ce que le jeu soit bloqué.

8 américain

Il faut entre 2 et 5 joueurs. Le but du jeu est de se défaire de toutes ses cartes.
Le donneur distribue 8 cartes à chaque joueur, une par une. Il pose le talon au milieu de la table et retourne la première carte du talon, pour former l’écart. Le jeu démarre dans le sens des aiguilles d’une montre par le joueur situé après le donneur.
Chaque joueur doit poser sur l’écart au choix:
– une carte de même couleur que celle qui se trouve sur le dessus,
– une carte de couleur différente mais de même rang
– un huit de n’importe quelle couleur,
– un joker.

Au 8 américain, les cartes suivantes ont une fonction spéciale :
– le joker et les 2 font piger des cartes au joueur suivant (5 pour un joker, 4 pour le 2 de pique et 2 pour les autres) et lui font sauter son tour,
– les huit permettent de changer de couleur à tout moment,
– les valets font sauter le tour du joueur situé après,
– l’as de pique fait changer le sens du jeu.

comment jouer au 8 américain?

Lorsqu’un joueur ne peut pas jouer de carte, il doit prendre une carte sur le talon, qu’il peut immédiatement poser sur l’écart si c’est possible. Lorsqu’il ne reste plus de carte dans le talon, on ramasse les cartes de l’écart, sauf celle du dessus, on les bat et on les retourne pour faire un nouveau talon.

Lorsqu’un joueur n’a plus qu’une carte, il doit annoncer « carte ». Il pourra alors essayer de se défaire de sa dernière carte au tour suivant.
Lorsqu’un joueur a gagné, chaque joueur marque le total des points correspondant aux cartes qu’il a encore en main :
– 50 points par Joker,
– 25 points par 8 et pour le 2 de pique,
– 15 points pour les autres 2 et les as,
– 10 points par figure,
– 5 points par autre carte.

Lorsqu’un joueur arrive à 500 points, la partie s’arrête et le joueur totalisant le moins de points remporte la partie.

Le Menteur

Il faut entre 2 et 4 joueurs. Le but du jeu est de se défaire de toutes ses cartes.
On tire au sort pour désigner celui qui commence.
Le premier joueur distribue la totalité des cartes aux joueurs. Il pose une carte de son choix au milieu du jeu, face visible en annonçant la famille (trèfle, pique).

Comment jouer au menteur:

A tour de rôle, chaque joueur doit poser par-dessus, une carte de cette même famille, toujours face cachée et toujours en annonçant la famille. Mais il peut mentir : par exemple annoncer « carreau » et poser une carte de trèfle.
– S’il le soupçonne d’avoir menti, le joueur suivant peut lui dire :
« menteur! » et retourner la carte.
– Si la carte appartient bien à la famille demandée, le joueur qui a « accusé » ramasse, en pénalité, la totalité des cartes posées sur la table.
– Si la carte n’appartient pas à la famille, c’est le joueur précédent, qui a « menti », qui ramasse les cartes.

Le joueur qui a ramassé le tas de cartes relance le jeu en déposant la carte de la famille de son choix, face visible, et ainsi de suite…
Le premier joueur à n’avoir plus de cartes gagne. La partie se termine quand un joueur ramasse la totalité des 52 cartes. Celui-ci est le perdant et le gagnant lui donne un gage!

Et vous, à quels jeux de cartes jouez-vous avec vos enfants?

Vous aimez ? Partagez !
Si ce billet vous a plu, n'hésitez pas à la partager sur Facebook ou Pinterest !
Vous pouvez aussi suivre nos aventures sur Facebook, Instagram ou en vous abonnant à notre newsletter.
Identifiez @cabaneaidees sur les réseaux sociaux si vous essayez l'une de ces idées!
A bientôt!
Achetez votre matériel sur :

A découvrir aussi

Discutons!

Commentaires

  1. claire a écrit le 22 juin 2014

    Trop bien cet article !
    On joue souvent aux cartes et jeux de société à la maison … moins quand l’été arrive mais il est vrai que les cartes, ça peut s’emmener partout !
    Nous jouons souvent aux 4 premiers jeux … j’avais juste entendu parler du « kems » mais maintenant,je sais ce que c’est.
    Et comme les filles sont 4 à la maison … c’est génial !!!
    Merci pour cet article qui me redonne envie de faire un nain jaune !
    Bon dimanche !

    1. perrine a écrit le 22 juin 2014

      avec grand plaisir!! pas trop dur, 4 filles à la maison? 😉

  2. G E O a écrit le 22 mai 2015

    super interessante…. merci beaucoup

    🙂 🙂 🙂 🙂

    1. perrine a écrit le 22 mai 2015

      avec plaisir 🙂

  3. Sarah BOSSEUR a écrit le 6 avril 2016

    vot jeux sont pourave il y a quedale

  4. Sarah BOSSEUR a écrit le 6 avril 2016

    c est pour les gosse

  5. Alex ergo a écrit le 14 avril 2016

    En même temps il est mis en premier plan que cest pour les enfants.

  6. Anim joueuse a écrit le 26 janvier 2017

    Y en a ils sont graves ! si c’est pourave, il faut pas commenter, tout dépend des goûts de chacun, c’est bel et bien marqué que c’est pour les enfants et tout jeu de cartes pour les enfants comme ceux-ci peuvent se jouer à tout âge, tout dépend des goûts.
    Personnellement j’adore ça et c’est pour cette raison que j’ai envie de donner ma passion pour ces jeux aux enfants, j’étais un peu à courts d’idées, je n’avais pas pensé à tous, même si je les connaissais alors je vous remercie beaucoup pour les rappels et les nouvelles idées que je ne connaissais pas.

    1. perrine a écrit le 8 février 2017

      Merci, votre commentaire est super gentil!

  7. Zac a écrit le 25 juillet 2017

    Nous partons en vacances et c’est avec grand plaisir que nous apprenons de nouveaux jeux . Merci !!!!!!!! 🙂

    1. perrine coligon a écrit le 25 juillet 2017

      Je suis ravie que cette liste vous ait servi!

Commentaires publiés sur Facebook

  1. Pascale Muller a écrit le 23 juin 2014

    le tarot quand je trouve des partenaires !!

  2. Laetitia Bailly a écrit le 21 juin 2014

    Dobble

    1. Cabane à Idées a écrit le 22 juin 2014

      ah oui, Dobble c’est chouette aussi!

  3. Christelle Blais a écrit le 21 juin 2014

    Mistrigri ma fille adore et moi aussi 😉

  4. Anne Picot a écrit le 21 juin 2014

    bataouaf et mistigri avec le petit

    1. Cabane à Idées a écrit le 21 juin 2014

      on les a aussi!

  5. Virginie Barrois a écrit le 21 juin 2014

    Au mémo 🙂 (ils ont 2 et 4 ans)

  6. Wild Mary a écrit le 21 juin 2014

    Bataille, nain jaune, et jeux alternatifs à base de cartes mais pas notre jeu de 54 ou 32 cartes….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.