Les livres sans texte, dont j’ai listé mes favoris il y a peu, peuvent être de prime abord difficile à appréhender et à « lire ». Mais avec de l’habitude, on peut en retirer beaucoup!
Voici quelques conseils pour lire ces livres et les apprécier à leur juste valeur ! En effet, lire ne consiste pas seulement à déchiffrer une série de mots mais à comprendre une histoire, à l’interpréter, à deviner la suite… et donc apprendre à lire des livres sans texte est tout aussi important que de lire du texte. Et surtout, une histoire sans texte doit se comprendre sans le texte justement, donc est parfaite pour améliorer la compréhension de texte en général.

Il y a plusieurs façons de lire un livre sans mot :

Des astuces pour lire des livres sans texte

Raconter l’histoire:
Le plus simple a priori est de raconter l’histoire telle qu’on la comprend avec les illustrations seulement. Quand mon fils était petit, je prenais des livres à la bibliothèque ici à Londres et ils étaient en anglais. J’ai donc pris l’habitude de raconter ce que je vois ce qui donne des histoires toujours un peu différentes. Bien sûr quand je dois traduire le livre pour la première fois, c’est toujours un peu laborieux mais les fois suivantes sont beaucoup plus faciles. Raconter une histoire sans support écrit demande un peu plus d’énergie que de lire tout court et il vaut mieux réserver ces livres à des moments où l’on a le temps. Cela permet quand même de pouvoir aller à l’essentiel quand on n’a que 5 minutes pour lire une histoire un peu longue !

Poser des questions:
Si vous souhaitez que vos enfants participent, posez leur des questions. Au moins, vous n ‘aurez plus à cogiter sur l’histoire et vous serez étonné par ce que vos enfants ont à dire sur les images et l’histoire ! En plus, vous apprendrez à vos enfants comment interpréter une histoire.
Commencez par des questions faciles comme : « que vois tu dans l’image? que se passe-t-il? qui sont les personnages? où se passe l’histoire? quel temps fait-il?
Passez du temps également à parler des émotions des personnages (et demandez leur pourquoi la souris est triste / a peur…), de ce qu’ils veulent, à quoi ils pensent…
Et régulièrement, posez des questions sur la suite : que va-t-il se passer ensuite? que va faire le chat / le petit garçon… ?

Proposer à son enfant de lire:
Dans ce cas, il n’y a plus rien à faire ! Votre enfant pourra exercer son imagination et s’entrainer à parler à l’oral ainsi qu’à utiliser de nouveaux mots. Évidemment, cela ne s’improvise pas et il ne faut pas forcer un enfant. Laissez lui le temps de comprendre l’histoire avant de pouvoir vous la raconter.

Et vous, aimez vous lire des livres sans mot?

7 commentaires

    1. Petit Poilu est vraiment à decouvrir. Mon fils en a amené un en classe et sa maîtresse de CP est tombée sous le charme. Des thèmes sont abordés dans chaque BD comme la pollution, les chagrins d amour, la confiance envers des inconnus etc.

  1. Le mieux c’est de créer les textes avec les élèves. On peut avoir autant d’histoires différentes qu’on a d’élèves. Ces livres sont d’une grande richesse et celui-ci est très drôle! Vive la création, l’imagination et la diversité!

7 commentaires sur Facebook

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *